Duomètre à Quantième Lunaire 40.5

15/12/2011

  • Duomètre Quantième Lunaire 40.5
Le jour, la date, le mois… Des rouages, des réglages, de l’énergie… Parce qu’avec une montre classique faire fonctionner une complication aussi élaborée qu’un quantième ne peut se faire qu’au détriment de la précision des indications horaires, les horlogers de Jaeger-LeCoultre savaient qu’ils disposaient au travers du concept Dual-Wing d’une arme capable de réaliser l’alchimie parfaire : une montre à quantième aussi précise qu’un chronomètre…

Sur l’élégant cadran d’une grande facilité de lecture, heures, minute, secondes, quantième et phase de lune semblent faire de la Duomètre à Quantième Lunaire une pièce d’horlogerie classique. Mais c’est à l’intérieur du boîtier que se dissimule en partie le Calibre 381, un prodigieux mouvement à l’exactitude sans précédent fondée sur le concept Dual-Wing qui transporte la montre dans l’univers de la haute horlogerie. L’aspect réellement extraordinaire de la montre réside dans la conception même du mouvement Dual-Wing, qui se caractérise par la présence de deux sources d’énergie indépendantes : la première, régulée par l’échappement et le balancier, est entièrement consacrée à la mesure précise de l’écoulement du temps, alors que la deuxième source d’énergie est dédiée à l’affichage des fonctions : heures, minutes, secondes, quantième et phase de lune pour les deux hémisphères. Leur synchronisation est assurée par le mécanisme de l’aiguille de la seconde foudroyante.

Cette Duomètre à Quantième Lunaire illustre de la façon la plus éclatante les travaux de recherche extrême conduits dans les ateliers-laboratoires de Jaeger-LeCoultre : cette montre atteint en effet des sommets de précision avec sa seconde foudroyante progressant par sauts d’un sixième de seconde tout en affichant le quantième et la phase de lune dans un compteur séparé.

Par une étude approfondie et la remise en cause des principes fondamentaux de la théorie horlogère, les spécialistes de Jaeger-LeCoultre sont parvenus à créer une montre à calendrier selon le concept Dual-Wing. Un principe dont les caractéristiques exceptionnelles offrent une précision de marche qui demeurait auparavant l’apanage des seuls garde-temps dépourvus detoute complication.

Seule une expertise de 178 ans pouvait permettre à Jaeger-LeCoultre d’ouvrir un nouveau chapitre dans l’histoire de la haute-horlogerie…

Plus sur la Duomètre à Quantième Lunaire
Mouvement
• mécanique à remontage manuel, Calibre Jaeger-LeCoultre 381, fabriqué, assemblé et décoré à la main
• 21 600 alternances par heure
• 50 heures de réserve de marche
• 367 pièces
• 40 rubis
• 7,25 mm de hauteur
• 33,70 mm de diamètre
• deux barillets indépendants
Fonctions
• heures, minutes, secondes, et seconde foudroyante avec stop seconde et retour à zéro, date, âge et phase de lune (pour les deux hémisphères), réserve de marche
• réserve de marche du régulateur
Cadran
• grené cristallin
• appliques or rose
Aiguilles • heures et minutes : type feuille
• secondes : bâton avec contrepoids en forme de poire
Couronnes
• 1 couronne pour le remontage de la montre, le réglage des heures et des minutes
• 1 poussoir pour régler le quantième
• 1 correcteur pour ajuster la phase de lune Boîtier
• ø 40.5 mm, épaisseur : 13.07 mm
• or rose 18 carats
• finition polie et satinée
• verre saphir, bombé côté cadran, dureté 9, traité antireflet sur la face et le fond
• étanchéité : 5 bar
Bracelet
• en alligator chocolat avec boucle ardillon en or 18 carats
Référence
• Q6042521, or rose 18 carats