Interview

  • Polo bgAmb claremilfordhaven question
Où et quand avez-vous commencé à jouer au polo?
J'ai joué pour la première fois au Ghana, en 1994, mais je n'ai commencé à jouer sérieusement qu'en 1999, année où je suis devenue membre de Cowdray Park.Où et quand avez-vous commencé à jouer au polo?
J'ai joué pour la première fois au Ghana, en 1994, mais je n'ai commencé à jouer sérieusement qu'en 1999, année où je suis devenue membre de Cowdray Park.

Qu'est-ce qui vous attire dans ce sport?
D'abord, ma passion des chevaux, et l'esprit d'équipe. J'aime les sports de vitesse et, avant de jouer au polo, j'ai beaucoup pratiqué le ski.

Quand (et comment) avez-vous réalisé que vous vouliez devenir joueuse de polo?
Dès l'instant où j'ai monté un poney de polo et touché ma première balle! Pour être honnête, je n'avais jamais considéré ce sport comme un sport féminin, mais plus je jouais, plus je prenais de plaisir et plus je voulais progresser.

Quelle a été votre meilleure expérience dans un tournoi de polo?
Je crois que c'est lorsque j'ai marqué trois buts dans un jeu de Gold Cup l'an dernier, ici même, à Cowdray.

Comment décririez-vous vos sensations en compétition?
Je pense que je suis aussi compétitrice que n'importe qui sur le terrain, et donc j'ai surtout très envie de gagner. Je peux également m'énerver et/ou ressentir de la frustration par moments! La compétition est très éprouvante physiquement. Elle peut donc provoquer des émotions très fortes.

Quelle est votre semaine type?
Pendant la saison de polo, je peux jouer trois ou quatre fois par semaine, et les autres jours sont consacrés à l'entraînement. Le lundi est un jour de « repos » dans le monde du polo, et j'en profite généralement pour aller à Londres. Je m'occupe également de mes actions de bienfaisance, je vois des amis qui ne font pas partie de l'univers du polo. Je passe également beaucoup de temps avec ma famille.

Quelles sont vos passions en-dehors du polo?
En sport, mes deux autres passions sont le ski et le tennis. Sur le plan affectif, c'est ma famille et mes amis. Sinon, j'aime bien lire avant de dormir, et être seule par moments pour goûter au silence, au calme, et rire. Le rire a vraiment des vertus thérapeutiques.

Quand et comment votre collaboration avec Jaeger-LeCoultre a-t-elle débuté?
Avec Jaeger-LeCoultre, tout a commencé en 2003. Je suis allée les voir pour leur proposer un sponsoring dans le polo et, à ma grande joie, ils ont accepté! J'ai déjeuné avec Patrick Boutellier, Directeur de marché. Il a tout de suite adhéré à l'idée! Depuis ce jour, la Marque a toujours fait preuve d'un immense soutien.

Quelles sont les valeurs véhiculées par le polo?
Je pense que les valeurs du polo sont l'esprit d'équipe, la sportivité, le respect des chevaux, et l'appartenance à une grande « famille » internationale.

Que représente pour vous le fait d'être ambassadrice d'une marque d'horlogerie de luxe de renommée internationale comme Jaeger-LeCoultre?
C'est pour moi un immense honneur de représenter Jaeger-LeCoultre sur et en-dehors du terrain. Je suis très consciente de la responsabilité qu'implique cette fonction et j'espère être à la hauteur des exigences qu'incarne la Marque.

Comment décririez-vous votre rapport au temps?
Mon rapport au temps est beaucoup moins compliqué qu'il ne l'a été dans le passé. Aujourd'hui, j'organise mieux mon temps. Avant, je faisais trop de choses en une seule journée. Aujourd'hui, j'essaie d'en faire moins, mais mieux.

La Reverso est une icône dans le monde du polo. Qu'évoque pour vous cette montre qui fut créée pour les joueurs de polo en 1931?
Pour moi, la Reverso est une montre synonyme de flexibilité ultime, car je peux aussi bien la porter lors d'un tournoi de polo que lors d'un dîner en robe de soirée.

Quel est votre modèle Jaeger-LeCoultre préféré?
Mon modèle favori, c'est celui que je porte en ce moment — la Reverso Squadra Lady Duetto en or rose et diamants, avec bracelet en cuir noir. J'adore sa forme, et il aimante tous les regards - tout le monde le remarque!

Quelle photo de vous préférez-vous?
Ma préférée est une photo de moi en robe longue en daim marron, en train de galoper sur un terrain de polo, chez moi, sur ma vieille jument grise, Kate. Cette photo allie la féminité, l'amour des chevaux, la vitesse, le sport, et elle me rappelle mon chez-moi. Je pense qu'elle me définit assez bien.