Notre héritage

  • Montre Reverso de Jaeger-LeCoultre
1931. Les Indes britanniques. Les officiers anglais s'entraînent en jouant au polo. Un sport apparu il y a plus de deux millénaires dans les steppes de l'Asie centrale. Le premier sport d'équipe au monde qui fit la conquête des princes et des sultans, de la Perse à l'Arabie et au Tibet. Découvert par un lieutenant britannique en 1859, le polo devient anglais. A la fin du XIXe siècle, le sous-continent indien compte déjà 175 clubs de polo.

Au début du XXe siècle, le long règne de la montre de poche touche à sa fin. On porte désormais sa montre au poignet, même pour pratiquer un sport de prédilection. En 1930, César de Trey se rend aux Indes pour y rencontrer d'anciens amis. Proche de Jacques-David LeCoultre, cet homme d'affaires influent se consacre depuis peu à la distribution de réalisations horlogères suisses haut de gamme, dont la célèbre montre Duoplan de Jaeger-LeCoultre. A l'issue d'un match de polo, un joueur lui présenta sa montre au verre brisé et l'enjoignit de réaliser un modèle suffisamment résistant pour se livrer sans dommage à la pratique du polo.

Le défi était de taille : toutes les réalisations horlogères antérieures destinées à protéger le verre avaient sacrifié la fonction à l'impératif de protection. Comme toutes les réalisations révolutionnaires, la nouvelle montre devait reposer sur une idée simple, à laquelle nul jusqu'alors n'avait pensé : le retournement complet du boîtier. Il en confia le développement à l'ingénieur Alfred Chauvot qui se mit aussitôt à la tâche et déposa le 4 mars 1931 une demande de brevet décrivant "une montre susceptible de coulisser dans son support et pouvant se retourner complètement sur elle-même".

Fin connaisseur de l'horlogerie, César de Trey savait que les établissements de Jacques-David LeCoultre disposaient du savoir-faire nécessaire à la confection de mouvements de très haute qualité et qu'ils étaient les seuls à témoigner d'une aussi constante force d'inventivité. Les horlogers de la Grande Maison de la Vallée de Joux se chargèrent donc de la fabrication de la Reverso. Et pour distribuer cette création unique, César de Trey et Jacques-David LeCoultre fondèrent la société de vente Spécialités Horlogères, bientôt rebaptisée Jaeger-LeCoultre.

Depuis 1931, les liens entre le légendaire boîtier réversible et le polo sont restés ancrés dans l'ADN de la Reverso, qui n'a jamais cessé d'évoluer et de s'adapter à son temps. Jaeger-LeCoultre est plus que jamais lié au polo, à travers des partenariats sportifs soutenus dans de nombreux pays et grâce à ses ambassadeurs reconnus sur la scène internationale.

Les ambassadeurs de Polo Jaeger-LeCoultre jouent avec brio dans les plus grandes compétitions en Argentine, en Angleterre et en Espagne.