1938. Montre Duoplan dite « tuile », modèle 18008

1938

  • Duoplan, la montre bracelet de la Manufacture Jaeger-LeCoultre

C’est durant l’entre-deux guerre que la montre-bracelet s’est imposée. Elle présentait un avantage majeur par rapport à la montre de poche : elle permettait un accès plus rapide à l’heure. Mais elle posa un problème épineux : la miniaturisation. Car plus le mécanisme est petit, plus grande est la difficulté d’offrir la précision, la fiabilité et la résistance. La montre Duoplan offrit une solution originale : en superposant les composants du calibre sur deux niveaux, elle put conserver un grand balancier. En d’autres termes, elle réconcilia l’élégance et la Belle Horlogerie. L’une des montres Duoplan proposées par Artcurial symbolise parfaitement le mariage de l’élégance et de la technique au service des femmes. Le boîtier s’inscrit dans la continuité du bracelet de type « chaîne » en or rose 18 carats. Si bien que le verre qui protège le cadran cuivré Art déco est en forme de tuile romaine, une spécialité qui vaut à cette montre le qualificatif de « tuile ». Pour encore plus de pureté esthétique, la couronne se cache sous la montre. Ce modèle est l’un des tous premiers qui furent signés Jaeger-LeCoultre, car il succède d’une année à la fusion des deux noms LeCoultre et Jaeger. Son Calibre Jaeger-LeCoultre 403 fut fabriqué de 1927 à 1966 en 11'107 exemplaires, soit moins de 300 exemplaires par année.