Jaeger-LeCoultre Deep Sea Vintage Chronograph en hommage à une montre de légende.

12/01/2012

  • Jaeger-LeCoultre Deep Sea Vintage Chronograph
Il n’est plus besoin de présenter la Memovox Deep Sea. Plus que toute autre, cette réalisation d’avantgarde a écrit l’un des premiers chapitres de la plongée sous-marine. Dès l’apparition de cette nouvelle discipline sportive au cours des années 1950, Jaeger-LeCoultre a offert aux premiers explorateurs des fonds océaniques, qu’ils aient été animés par des objectifs scientifiques ou par la soif de la découverte, un garde-temps qui allait au-delà même de leurs exigences. Dans les diverses exécutions qui se sont succédées jusqu’au début de la décennie 1970, la Memovox Deep Sea figure au nombre des rares créations horlogères qui ont marqué leur temps. Désireuse d’offrir à un public d’amateurs et de connaisseurs la possibilité d’attacher à leur poignet l'un des symboles de son inépuisable inventivité, la Manufacture Jaeger-LeCoultre propose de remarquables interprétations de cette montre de légende. Le formidable succès remporté par le modèle dévoilé l’an dernier a incité la Grande Maison de la Vallée de Joux à poursuivre sur cette voie.

En 2012, une nouvelle montre étanche dont le design est inspiré par la Memovox Deep Sea voit le jour, la Jaeger-LeCoultre Deep Sea Vintage Chronograph.
D’une grande fidélité historique, ses lignes témoignent de sa fière ascendance sportive. Avec son boîtier de 40,5 mm, elle possède toutes les qualités qui font battre un peu plus fort le coeur de chaque amateur. Une lunette fixe entoure un cadran au visage classique de couleur noire, protégé par un verre en plexiglas. Les index ainsi que les aiguilles des minutes et des heures au centre sont dotés d’un revêtement en Superluminova à la chaude nuance orangée qui évoque subtilement la teinte du revêtement luminescent de la Memovox Deep Sea de 1959. Les intervalles temporels mesurés par le chronographe à deux poussoirs sont indiqués par deux compteurs pour les heures et les minutes, situés à 9 heures et à 3 heures, ainsi que par la seconde au centre. Le fond de boîtier en acier inoxydable s’orne du motif gravé qui figurait sur la pièce historique illustrant un homme-grenouille entouré de bulles. Le bracelet en cuir noir réalisé en veau gaufré ressemble en tous points au bracelet qui complétait le modèle original.
Si le boîtier de la Jaeger-LeCoultre Deep Sea Vintage Chronograph est inspiré par les codes esthétiques d’une réalisation emblématique, cette montre animée par le Calibre Jaeger-LeCoultre 751 G à remontage automatique intègre les derniers développements de la recherche Jaeger-LeCoultre tels que le grand balancier à inertie variable ou les roulements à billes en céramique dont le fonctionnement à long terme est assuré en l’absence de lubrification. Les performances, l’endurance et la fiabilité de la mécanique Jaeger-LeCoultre ont apporté leurs preuves au cours des années et se conjuguent avec les qualités qui soulignent la légitimité historique d’une montre étanche à 100 mètres. Ainsi, la dernière création de la Grande Maison de la Vallée de Joux fera battre plus fort le coeur des amateurs de pièces de légende qui souhaitent rendre hommage à une longue tradition d’innovation dans les disciplines les plus diverses, sans renoncer pour autant au confort et à la fiabilité offerts par la dernière génération des Calibres Jaeger-LeCoultre.

Légende de la Memovox Deep Sea
Dans les années 1950, aucune norme n’avait été édictée afin de définir les critères auxquels devaient répondre les montres de plongée. Il n’était pas encore question de lunette tournante unidirectionnelle, de résistance aux chocs et aux champs magnétiques ou d’étanchéité garantie à 100 mètres. Tout restait à faire dans ce domaine. Une simple évidence voulait que les index et les aiguilles soient munis d’un revêtement luminescent, alors réalisé en radium, afin de faciliter la lecture des indications dans la pénombre, mais aucune disposition légale ne protégeait la mention de « montre de plongée ».
Cette absence de réglementation recelait pourtant de nombreux dangers car un garde-temps d’une exceptionnelle fiabilité était indispensable à la pratique de cette activité. En effet, le plongeur devait pouvoir s’assurer à chaque instant qu’il disposait d’une réserve d’oxygène suffisante dans ses bouteilles afin de programmer les différents paliers de décompression qui accompagnaient son ascension vers la surface. La lisibilité des informations revêtait donc une importance cruciale et la Memovox Deep Sea présentait déjà un cadran d’une telle clarté que sa disposition évidente répond toujours aux sévères exigences des plongeurs. Toutefois, comme la notion du temps est parfois relative lorsqu’on évolue au coeur du merveilleux monde sousmarin, les horlogers de Jaeger-LeCoultre songèrent, à cette époque où les montres de plongée connaissaient leurs premiers balbutiements, à doter la Memovox Deep Sea de la fonction réveil emblématique de la Memovox. Les horlogers proposèrent aux adeptes de ce nouveau sport une sécurité additionnelle sous la forme d’une alarme sonore complémentaire afin d’indiquer au plongeur que le moment était venu de commencer son retour progressif à la surface. Ce signe identitaire et son extraordinaire fiabilité scellèrent le triomphe de la Memovox Deep Sea et son édition originale fut rapidement épuisée. Depuis lors, seuls de rares collectionneurs avaient le privilège de contempler cette montre de légende.
Cependant, la Manufacture, soucieuse de ne pas conserver ses réalisations dans l’enceinte d’un musée et de mettre à la disposition des amateurs horlogers d’aujourd’hui les innombrables inventions qui jalonnent sa longue histoire, a accédé aux demandes formulées par les cercles d’aficionados qui appelaient une renaissance de ce garde-temps historique. Ainsi, en 2008, Jaeger-LeCoultre a dévoilé une réédition, fidèle à l’original de la Memovox Polaris 1968. Ce voyage aux sources s’est poursuivi en 2011 avec la réédition de la mythique Memovox Deep Sea de 1959, la première montre de plongée à comporter une alarme.
Cette création interprétait avec brio la pureté esthétique du modèle historique afin de la transposer dans un langage formel contemporain, en parfait accord avec les exceptionnelles performances techniques de son mouvement. Son lancement l’an dernier a reçu l’accueil unanime des amateurs passionnés par les garde-temps qui ont écrit un chapitre de l’histoire de l’horlogerie et de l’aventure humaine.

Jaeger-LeCoultre Deep Sea Vintage Chronograph : les caractéristiques techniques
Mouvement
• mouvement mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 751G, fabriqué, assemblé et décoré à la main
• 28 800 alternances par heure
• 37 rubis
• 5.72 mm de hauteur
• 235 composants
• 65 heures de réserve de marche

Fonctions
• heure, minute, chrono secondes, minutes, heures
• chronographe avec compteurs heures, minutes, seconde au centre

Cadran
• noir mat
• index et aiguilles superluminova, couleur «Tropic»

Boîtier
• acier
• diamètre 40.5 mm
• glace plexi
• étanchéité : 10 bar

Bracelet
• cuir noir avec boucle à ardillon en acier
Référence:
• Q207857J