Le Temps sidéral

  • Hybris Mechanica temps

Au verso, la montre regarde en effet du côté des étoiles et le cadran révèle toute la beauté du ciel nocturne. Représentée sur un disque, la voûte céleste révèle les constellations visibles depuis une latitude donnée. Ce deuxième visage du temps est indissolublement associé à la course des planètes et des astres dans le cosmos infini. Voilà pourquoi le verso du boîtier pivotant est entièrement voué aux données astronomiques essentielles de l’univers. Le fascinant ciel étoilé en fait sans conteste partie. Visible à travers une ouverture ovale du cadran, un disque ajusté sur l'hémisphère boréal ou austral selon le lieu de résidence de l’acquéreur, y représente le déplacement angulaire des corps célestes éloignés et des constellations. Une fois encore, une constatation notablement plus aisée à formuler qu'à matérialiser, car le temps sidéral possède ses particularités. Le jour sidéral est en effet la durée qui s’écoule entre 2 passages consécutifs du point vernal au méridien du lieu d’observation. Le point vernal est quant à lui un point fictif qui ne peut être observé directement et correspond au début du printemps Exprimé autrement, le jour sidéral équivaut presque au laps de temps dont la terre a besoin pour accomplir une révolution complète autour de son axe. Très précisément, le jour sidéral est plus court que le jour solaire moyen de 3 minutes et 56 secondes. Néanmoins, il est aussi divisé en 24 heures (sidérales). D'un point de vue mathématique, il en résulte qu'une seconde sidérale dure exactement 0,99726957 seconde solaire. Une particularité que les horlogers n'ont pu naturellement entièrement négliger lors de leurs longs travaux de préparation. Voilà pourquoi la Reverso grande complication à triptyque possède un mécanisme perfectionné destiné à transposer le temps solaire moyen en temps sidéral. Le disque des corps célestes et des constellations accomplit donc une rotation complète en 23 heures, 56 minutes et 4 secondes.