Master Ultra Thin 1907 et Master Ultra Thin Grand Feu : L’épure du temps

20/01/2014

Montre plate Master Ultra Thin 1907 : élégance et prouesses techniques

Confectionné en or rose, le boîtier extraplat de la montre Master Ultra Thin 1907 adopte une forme en lame de couteau qui affine encore le profil du garde-temps. Les ingénieurs et les horlogers de la Manufacture horlogère ont minutieusement étudié chaque composant du mouvement et chaque élément du boîtier pour gagner de précieux millimètres à tous les stades de fabrication. Cependant, à aucun moment, l’ascèse ne prend le pas sur la beauté. Fidèle à son histoire dont un pan s’écrivait dans la Ville Lumière et l’autre dans le splendide isolement de la Vallée de Joux, la Manufacture sait que l’art de l’horlogerie est un aboutissement à la fois technique et esthétique. Aussi, la philosophie minimaliste de la montre plate Master Ultra Thin 1907 s’exprime dans un boîtier au diamètre de 39 millimètres, conçu pour épouser harmonieusement le galbe de chaque poignet. Ce diamètre relativement modeste a exigé des spécialistes de Jaeger LeCoultre de plus grandes prouesses encore afin de concevoir et de construire un mouvement de Haute Horlogerie qui s’insère dans un boîtier aux dimensions comparativement réduites. 

Merveille de finesse, le mouvement à remontage manuel qui porte le nom de calibre Jaeger-LeCoultre 849 est entièrement fabriqué, assemblé et décoré à la main dans l’atelier des complications de la Manufacture. Il se compose de 123 pièces, présente une réserve de marche de 35 heures et possède un balancier qui décrit ponctuellement 21'600 alternances par heure. Selon la grande tradition horlogère, il indique les heures et les minutes par des aiguilles au centre, avec la légendaire précision des mouvements Jaeger-LeCoultre, alors même que sa hauteur ne mesure que 1,85 millimètre. 

Le cadran de la montre est l’expression esthétique de ce minimalisme horloger. Deux aiguilles dauphine décrivent leurs évolutions rythmées par le passage du temps sur un cadran grené blanc ponctué par des index bâtons, doublés à 3, 6 et 9 heures. Les points des minutes entre deux index sont poudrés en or rose alors que la signature Jaeger-LeCoultre surmontée de l’emblème JL apparaît à 12 heures. Après une longue maturation, l’essentiel s’exprime en quelques traits, un privilège qui demeure l’apanage des grands maîtres. La montre Master Ultra Thin 1907 s’accompagne d’un bracelet en alligator avec une boucle ardillon en or rose 18 carats.   

Master Ultra Thin Grand Feu

Animée par le même mouvement extraplat, la montre Master Ultra Thin Grand Feu est la déclinaison de la Master Ultra Thin 1907 destinée aux passionnés d’art qui souhaitent ceindre leur poignet d’un garde-temps dont le cadran en or gris illustre l’un des savoir-faire traditionnels cultivés avec passion par la Grande Maison. Rares sont en effet les artisans qui maîtrisent encore de nos jours la technique de l’émail grand feu, qui soumet la pièce sur laquelle de minutieuses couches d’émail ont été appliquées à une cuisson à haute température, généralement entre 800 et 900 degrés. Cette chaleur extrême recèle le danger de ruiner irrémédiablement le travail en cours, car seuls un instinct sûr et une longue expérience permettent de déterminer le moment exact où il convient de retirer le disque en or du four. Le boîtier de la Master Ultra Thin Grand Feu, également confectionné en or gris, présente le même profil en lame de couteau, même si sa hauteur a été portée à 5,04 millimètres afin d’abriter sous le verre saphir les couches d’émail déposées sur le cadran à l’élégance intemporelle qui comprend, entre les index de sept et de huit heures, la mention « Email Grand Feu ». Grâce à cette technique ancestrale, cette authentique œuvre d’art conservera pendant des siècles une apparence immuable et l’éclat de son premier jour.

Découvrez les nouveautés 2014.